jeudi 26 mai 2011

Désolée pour les fautes et l'orthographe comme vous savez dans notre quartier nous sommes des âne-alpha-Bêtes !!!!
Bonjour à toutes et à tous !

Voilà, je voulais partager ma mésaventure d'aujourd'hui !

.........presque toute la journée je ne suis pas sortie de ma prison malgrés le soleil ! au moins cette lumière ne fait pas de distinction forte heureusement et brille pour tout le monde !
donc et comme j'avais rendez-vous pour aller chercher mon gâteau d'invitation et où le magasin arabe que j'ai commandé n'a pa pu répondre ce jour pour ces motifs Personnel à lui, je me suis rendue au Magasin Match aujourd'hui le Mercredi 04 Mai 2011 à 18h et comme d'hab mon sac à dos je rentre tout en étant pressée, je regarde s'il reste pas de gâteau ensuite je ressors à leur boulangerie en face elle m'envoit balader, et à nouveau je rerentre dans ce magasin, une fois à la sortie la race blanche me demande de lui ouvrir mon plus beau sac de Carla Bruni, je lui dis tu me connais pour me dire une chose pareille, donc je lui ouvre qd-même mon plus beau sac du monde et je lui ai dit, je suis née à Match si tu ne le savais pas, l'éducation c'est grâce à des blancs race supérieure comme toi qu'on l'a eu, tu me prends pour une délinquante ou quoi tout en étant énervée, ça arrive souvent dans ce magasin, alors que la grande majorité du quartier à Lille-Moulins font leur courses mais aucun respect, j'aimerais que l'on m'aide à remettre ces dames d'honneur qui sont payés qd-même grâce à des misérables comme nous et où le respect est rare et où on est pointé du doigt de tous les malheur du monde moi j'en ai ral-bol de ces Laicards de la société qui me rendent la vie infernale, ils sont bien chez eux Ok mais rien ne permet qu'ils agissent ainsi envers nous franchement si ça continue l'enfer est à venir je vous le garrantis, voilà j'espère au moins qu'un article de presse verra le jour afin que ces anges cessent de nous harceler parceque nous sommes "IntégristeS Islamistes, Terroristes" les enfants de Ben-Laden sont bien vivants dans notre quartier !
Ici tout est politique et tout est calculé et ce n'est pas par hasard que Match est placé dans ce quariter !
voilà j'attends impatiemment votre réponse et merci de votre compréhenssion à l'égard de ceux qui n'ont aucune éducation comme nous bien sûr !
Habitante de Quartier à Lille-Moulins !

FATMA CHADLI

JOURNAL MURAL



Caniche Poetry Tour

video

http://www.youtube.com/watch?v=G5odM-ABEag&NR=1


(cliquez sur le lien pour voir la vidéo)

bienvenue dans le bouchon

http://www.youtube.com/watch?v=rNiWpvfO0Jk

(cliquez sur le lien pour voir la vidéo)


JOURNAL MURAL



vendredi 25 mars 2011

Marie Bornasse sa bouche c’est sa bouche, elle est jolie comme bouche, sa couleur ça va, sa forme ça va, elle est vivable comme bouche, dans sa bouche à Marie une langue une jolie langue d’une belle couleur, un bel aspect, une langue avec les aspérités qu’il faut et sans maladie dessus, Marie ses glandes salivaires, trois par côté de jolies glandes, bien faites bien dessinées les glandes, et des petites mignonnettes sous sa jolie langue qui salivent bien quand les aliments passent, ses jolies glandes à Marie dessinent des rosaces en salivant, son pharynx bel appareil complexe, ses petits noms rhino oro et hypo ses jolis petits noms qui riment et ce beau tuyau puis un autre tuyau rime en rynx, beau tuyau bel appareil son pharynx Marie, son œsophage, oulala l’œsophage de Marie un beau grand cylindre des muqueuses splendides et luisantes, pas de problèmes chez Marie ça passe, pas de maladie pas de spasmes aucun spasme, de si belles muqueuses, Marie son estomac, estomac remarquable belle poche belle contenance, belle sacoche et grand travail, Marie tous ses petits sucs si actifs solidaires et si vifs, ho Marie les beaux organes, ho n’écrasez pas les beaux organes de Marie magnifiques luisants rosés violacés si gracieux, n’écrasez pas son duodenum, son pancréas n’écrasez pas, ses intestins le gros le grêle le bel intestin de Marie, n’écrasez pas, le sacrum le rectum les petits coins les plus doux les plus fous son petit trou adorable n’écrasez pas, Marie.